J'ai été horrifiée par cet accident de car scolaire à un passage à niveau. Nos dirigeants font part de leur consternation, mais ce n'est pas ça qui ramènera les enfants. Cela n'est pas la première fois que ça arrive et à un niveau moins grave, il est arrivé que le car de mes enfants dérape et se retrouve une roue dans le fossé, et celui d'un village voisin accidenté à cause du brouillard, surtout l'été où les enfants se lèvent 2h plus tôt que le soleil.

Au lieu d'adresser leurs condoléances, nos dirigeants devraient rouvrir des écoles pour limiter les transports. A Pel et Der où plusieurs villages sont regroupés, les enfants prennent le car dès la maternelle. Et cela contribue à la désertification. Les maisons ne se vendent pas s'il n'y a pas d'école.

Je plains les parents qui en plus de leur douleur vont être noyés dans toutes sorte de paperasseries. Mais on va les aider en faisant intervenir une "cellule psychologique"!

Et quelques soient nos craintes, nos enfants ne nous appartiennent pas. On est obligés de les mettre dans des cars...et de les vacciner!