La Sécu veut dévoiler les motifs d'arrêts des salariés pour lutter contre l'absentéisme

Il s’agit des grandes entreprises de plus de 200 employés. Le but est louable. On fera des statistiques sur le mal de dos ou la dépression pour essayer d’en améliorer les causes. Mais on ne s’occupera que du privé.

Je peux vous citer l’ exemple de mon fils dans l’enseignement primaire : 5 maîtresses dans l’année. L’une était près d’accoucher, c’est donc normal, mais les autres ? Je l’ai mis dans le privé où il devait y avoir moins de microbes : Personne malade.

Certes, il y a de bons professeurs et j’en connais. Comme celle qui prenait régulièrement les élèves de la classe voisine, surtout au moment des ponts.

Un autre exemple. Dans le bureau de ma fille, les employés ont droit à un certain nombre de jours de maladie payés intégralement. Certaines s’arrangent en fin d’année pour être "malade" pour récupérer la totalité des jours. Celles-ci vont peut-être alimenter les statistiques de mal de dos !