Ce matin on nous annonce que l’évacuation de la ZAD de Notre Dame des landes va nous coûter 300.000 euros par jour
La SNCF que nous allons aider à rembourser les 500 milliards de déficit, nous coûte encore plusieurs centaines de milliers d’euros par jour.
Les étudiants dégradent les universités. Cela se chiffre à plusieurs centaines de milliers d’euros.
Les commandants de bord réclament une augmentation de 2.000 euros par mois.

Et on se plaint des augmentations de gaz, électricité, impôts fonciers, stationnement...il faut bien trouver l’argent quelque part, surtout si on veut rembourser la dette de l’état pour éviter les intérêts.

Il serait plus judicieux d’utiliser cet argent pour entretenir les routes, aider les hôpitaux et dédommager les victimes de catastrophes naturelles, par exemple.

Toutes les victimes de ces grèves à répétition vont voir leur salaire ou leur chiffre d’affaire diminuer, ce qui aura une incidence sur les impôts.

Nos anciens dirigeants, responsables de cette pagaille n’en subissent pas les conséquences.